PSYnergie, Annuaire de Psychologie

Les qualités qui rendent jaloux.

 Tu ne pourras atteindre le septième ciel qu'après avoir vaincu tes démons et ceux des autres.

Comme beaucoup quand j'étais jeune je songeais en des combats à l'épée contre des créatures d'un autre monde, influencé surtout par la mythologie et les films que je regardais à la télé. On arrivait à croire que ses bestioles avaient existé et on s'étonnait de ne plus en voir de nos jours. Ce qui après coup était normal quand on sait que le mot démon était le nom ancestral donné à la peur. Vaincre ses démons est ni plus ni moins la maîtrise des peurs.Pour atteindre le septième ciel il faut maîtriser ses propres peurs avant de faire face à celles des autres.

Pour beaucoup, devenir intelligent permettrait d'atteindre le bonheur extrême, le septième ciel. S'imaginer en la perception de la vérité et la perspicacité que des atouts qui pourraient vous mettre à l'abri. Des acuités qui une fois reconnu par les autres ne pourraient vous accorder qu'une excellence et donc d'en hériter que des louanges en retour. Sauf d'omettre les démons des autres dont le plus virulent est la jalousie. De stupide vous n'en éveillerais point pour ne pas en être en position de faire de l'ombre à quelconque égo alors que de rationnel les problèmes commenceront.

Contrairement à toute idée avancée la véritable intellection n'est pas reconnue à sa juste valeur pour ne provoquer que des envieux. Des personnes qui deviennent haineuses par jalousie et qui ne songeront qu'à vous évincer.

Prenons l'exemple du chef. Il ne pourrait l'être et le rester que si toutefois il était reconnu supérieur à tous. A condition bien sûr que l'intelligence soit à l'origine de sa nommination, car la plupart du temps les chefs le sont que vis à vis d'une dominance physique qui contraint à la soumission ou une personne imposée par des protocoles. Mais le chef qui le serait pour une soi disant intelligence, que craindrait-il en retour ? Sinon qu'il s'en présente un autre avec un mental supposé au dessus du sien. Une personne que les sbires pouraient subitement préférer à lui. Un risque donc de perdre sa place pour ne pas s'attendre à des louanges de sa part, un dénie de l'intelligence d'autrui en lieu d'une reconnaissance. N'oubliant pas des égocentriques que ce n'est pas la vérité qui fait foi mais uniquement l'intérêt personnel. Si pour les autres il est préférable d'avoir comme dirigeant le plus intelligent, pour le chef il représente un danger. Ce dernier se moquant totalement de l'intérêt général pour n'en voir que par le sien.

Mais que dire aussi du comportement de certains sbires, sinon que beaucoup sont là pour espérer prendre la place du chef, le fameux jeux du jacadi. Un jeu que beaucoup imaginent enfantin alors qu'il exprime bien le fonctionnement du concept de groupe, y compris celui politique. Le chef a dit fait ceci, si tu ne le fais pas ou que tu te permets de faire autre chose, tu es éliminé, mais si tu respectes ses ordres quelqu'ils soient, même le plus immoral, tu restes en courses pour le titre, car à la fin c'est celui qui a été le plus obéissant, et non le plus intelligent, qui prend la place du chef.

Une place que ce sbire pourrait obtenir que s'il était persuadé d'être préfèré un jour à l'autre. Un aboutissement qui pourrait moins se parfaire de la venue dans le groupe d'un très intelligent. Comme le chef, il appréhenderait aussi cette intellection pour la rejeter.

Finalement un vrai intelligent n'est jamais reconnu à sa juste valeur pour au contraire être renié par tous, car s'il fait peur au chef pour craindre pour sa place, il affole aussi les sbires par peur de ne plus l'obtenir. Une vérité que très peu de personnes en ont conscience. Le concept de groupe, même politique se prétendrait-il, est un concept de peureux dans lequel tous craignent l'intelligence d'autrui pour la rejeter plutôt de risquer la perte de leur place au profit du plus méritant. Tant pis que l'intérêt général pâti de ces égoïsmes, car seul compte pour eux le profit personnel.

Si pour devenir intelligent il faut vaincre ses peurs, ses démons, une fois au septième ciel ( Thèse sur les sept cieux ), il va falloir affronter les démons des autres, surtout leur jalousie, car plutôt d'attirer à vous les convoitises vous serez rejeté violemment.

Un vrai intelligent est conscient de toutes ces pathologies qui animent les inconscients et il ne cherche jamais à s'intégrer à un groupe pour éviter toutes ces déconvenues. Il préfère garder son indépendance que seule sa psyché lui permet. Certes il ne se met pas à l'écart complètement mais évite d'adopter des attitudes qui éveilleraient les tares. Il ne porte pas de bijou ni d'habits de luxe pour préférer être le plus simple possible, tout le contraire d'un bling bling. S'il n'est pas matérialiste pour ne pas juger les autres ou lui vis à vis de la valeur des biens détenus il déteste aussi la notoriété publique. D'ailleurs, même s'il aimerait que ces idées passent il préfère le faire sous des noms d'emprunts plutôt que d'utiliser le sien pour mener sa vie tranquille de son côté. 

Néanmoins il se retrouve souvent dans des situations déplaisantes. En effet, comme dans la thèse des cinq réflexions ou St Thomas, il ne peut pas rester un témoin passif à regarder les victimes se faire dénigrer. Il a du mal à se retenir d'intervenir pour rétablir la vérité et à cause de cela endure souvent la rogne des coupables et celles des manipulés sur le moment. Les premiers pour systématiquement le faire passer pour fou, les deuxièmes de même pour aller au deuxième son de cloche, car il est le seul qui comprend la vérité.

Un empathique est aussi un touche à tout. Grâce à son mimétisme recouvré il est aussi bon manuellement qu'intellectuellement. Des compétences manuelles qui lui apportent aussi des inconvénients. Si vous ne savez rien faire de vos mains personne ne viendra vous quémander de l'aide. Aucune raison de dire non et donc de vexer quiconque suite à un refus. Ce qui n'est pas le cas quand vous savez exercer plusieurs métiers. Pendant qu'un vient vous solliciter pour faire de la maçonnerie, l'autre de la mécanique, le troisième pour réparer son électricité et le quatrième pour lui faire ses papiers, il devient difficile de contenter tout le monde. Du moindre refus à l'un que dessuite celui-ci se vexe pour vous critiquer par           derrière, comme se venger d'un mal que vous ne lui avez pas fait, mais qu'il estime ainsi pour ne pas lui avoir fait plaisir.Et ce n'est pas tout. Dès lors que vous parvenez quand même à apporter de l'aide à beaucoup de personnes, vous commencé à être très apprécié pour que cela suffise aussi à activer des jalousies et toute l'animosité qui va avec.

Plus vous avez des qualités plus les autres veulent en profiter et dès lors que vous contenterez les uns les autres en deviendront jaloux. A se demander même s'il n'est pas préférable d'être un imbécile qui sait rien faire. Au moins vous pourrez intégrer facilement tout groupe sans hériter d'animosité en retour jusqu'à même en devenir le chef. Ne comprenant pas la vérité vous ne culpabiliserez pas de rester impassif devant le lynchage d'un innocent ni vous subirez les foudres des coupables et des manipulés. Plus personne pour vous quémander quoi que ce soit, plus de critique en retour de refus et plus aucun éveil de jalousie.

Comme quoi quand on dit que sur Terre les gens marchent sur la tête ce n'est peu dire. Moins tu es méritant plus tu es apprécié alors que si tu as des qualités tu attires toutes les acrimonies possibles. Le plus dur finalement pour rester un humain n'est pas de vaincre ses démons mais celui des autres.

demons.jpg

 

7 votes. Moyenne 4.00 sur 5.

Commentaires (1)

1. sasa 20/02/2011

Constatation personnelle :
De plus, être le seul à défendre une victime s'avère souvent inefficace. Pire, ceux qui ne sont pas de votre avis peuvent se braquer, se renforcer dans leur position.

Mes stratagèmes :
- Le classique "oui... mais" où l'on abandonne une partie de sa sincérité pour faire avaler le reste de sa pensée.
- Poser une question intelligente qui génèrera d'elle-même votre opinion dans l'esprit du destinataire. Vous ne serez pas reconnu comme auteur de l'idée mais la victime sera mieux défendue.

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Translation in all  languages on the homepage - click the title to access.

Au niveau universel il n'existe qu'une seule réflexion qui porte le nom de raisonnement pour donner raison, car unique à permettre de déterminer les véritables causes vis à vis des effets ( Deviner le passé ), prédire les effets de part les causes ( Anticiper l'avenir ), rétablir la vraisemblance sur le présent par une vision réelle de soi et de l'autre ( Conscience de soi et empathie ), accéder au savoir ( La science ) et apporter une attitude raisonnable par ses morales ( Humanisme ).

Ce raisonnement s'appelle " la logique " et a la particularité d'être unique, invariable, cyclique, éternel et universel, pour être l'induction qui administre l'univers. Si vous voulez savoir comment tout fonctionne il n'y a que la logique qui pourra vous apporter les réponses.

Le terme de raison émane uniquement du mot raisonnement. Détenir la raison est donc l'obtention de la logique. Un mécanisme universel dont nous-mêmes en découlons pour n'avoir qu'un soi qui ne peut que le dépeindre. En conséquence il ne peut pas exister dans l'univers de plus haut degré d'intelligence, bien même extra terrestre, que celle qui l'administre, la logique absolue. Une induction qui atteste d'une seule vérité identique pour tous sans exception et qui par son caractère infini avait acquis le surnom d'immortalité. Toute nouvelle planète pourrait se créer, pendant que d'autres disparaîtront que le processus qui engendre ses transformations restera à tout jamais le même.

Atteindre donc l'immortalité ne signifiait pas l'impossibilité d'aucun trépas mais l'acquisition de la seule chose dans l'univers qui ne peut pas mourir, l'induction qui le gère, la logique.

Or, aucune espèce au monde ne peut détenir ce raisonnement à la naissance. Il prend en compte tous les détails que seule une espèce qui a su bien les nommer pourrait percevoir. La nôtre suite à l'acquisition d'un langage développé qui prenait en compte aussi des acceptions pour déterminer les attitudes et émotions ( Thèse sur les cinq sens : La vue ). Une intellection qui ne peut pas s'obtenir sans récupération de sa conscience de soi. En effet, si détenir la science sur quelque chose est détenir la vérité sur cette chose, le mot science est synonyme de vérité. Dans conscience de soi il signifie la détention de la vérité sur soi et dans inconscience le refoulement de cette dernière pour être remplacée par des versions imaginaires préférentielles, telles que je suis le plus beau le plus fort etc. Une inconscience qui porte aussi le nom de pensée occulte pour occulter les vérités.

Deviner la pensée d'autrui est voir la vérité sur l'autre et comme seule la logique accorde cet effet l'empathie est la capacité première qu'obtient une personne logique. Une vérité sur soi dont on a plus peur de voir, le courage de se regarder, pour acquérir le seul raisonnement qui n'est pas occulte. Le sixième sens n'existe pas pour n'être qu'un recouvrement de capacités naturelles dont on utilise plus de même manière qu'au début de sa vie.

Vous avez donc dans ce site l'ensemble de la science cognitive, connaissance sur l'ensemble de toutes les réflexions, les comparaisons entre elles confrontées dans des exemples simples de la vie quotidienne et tirés d'histoires vraies, la différence entre la vision logique et celle alogique, comment les différents empathiques s'y prennent pour se mettre à la place d'autrui, les bases pour le devenir. Comment utiliser la logique pour deviner le fonctionnement de l'univers et l'évolution des psyché chez l'hominidé depuis son arrivée sur Terre ( Thèse sur la logique universelle ). Des thèses qui abordent beaucoup de sujets variés pour expliquer aussi le mécanisme de la manipulation mentale, la différence entre la réflexion et la pensée, le tempérament et la personnalité, la dépression et ses remèdes, des exemples de déchiffrage du passé et application de l'altruisme pour l'élaboration d'une loi ou contredire une autre, un exemple de comparaison entre la psyché de l'hominidé et l'animal, une autre comparée à l'informatique etc. En définitif, toutes les bases qui vont vous permettre de situer votre réflexion vis à vis des autres et savoir comment l'émanciper vers plus d'excellence, tout en apprenant certaines attitudes à adopter selon les circonstances pour se sortir de l'embarras et comprendre pourquoi la vision de la logique était appelée aussi l'oeil qui voit tout. 


Si l'évidence est la définition du truisme, l'intelligence la faculté de voir l'évidence, alors seul l'altruisme représente la plus grande intelligence, la logique suprême.

Entrée dans le site 

 

 

 

 


Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×