PSYnergie, Annuaire de Psychologie

Mieux se connaître sert à mieux deviner les autres.

                  LE TOUCHER


Imaginez une bassine remplie d'un produit corrosif translucide comme l'eau. A première vue il ne semblerait pas nocif pour n'avoir aucune odeur, sembler de l'eau, d'autant plus si un tiers vous affirmerez cette éventualité. Trois premières appréciations par trois sens différents, l'ouïe, l'odorat et la vue pour vous mettre en confiance et ne pas hésiter à tremper votre main.

Mais au contact du produit votre cerveau commande vite le retrait avant que la main soit rongée. Un danger qu'il a perçu par le toucher alors que les trois autres sens approuvaient le contraire. Une différence qui est due à l'utilisation de ceux-ci. En effet, l'ouïe la vue et l'odorat sont des sens qui ne s'opèrent qu'à distance alors que le toucher et la goût ne fonctionnent qu'au contact.

Pour le cerveau, seuls les sens de contact apportent une certitude pour occulter systématiquement les sens à distance dès lors qu'ils interviennent. D'où l'importance de se toucher la main pour se dire bonjour ou se réconcilier. Toute appréhension entre des êtres ne pourrait pas intégralement disparaître sans usage d'un sens dont le cerveau a réellement confiance. D'autant plus que le tactile permet aussi de ressentir l'hypocrisie chez autrui. Ne serait-ce qu'à la façon de se serrer la main.

 

 

 

 

                 L'OUÏE

Les gens peuvent dire ce qu'ils veulent, ils ne peuvent pas aller à l'encontre de leur comportement et seul ce dernier dénonce la véritable pensée. Le comportement correspondant toujours à l'être et non au paraître. En conséquence est-il préférable de bien regarder plutôt d'avoir une bonne écoute. Or, si le cerveau occulte les trois sens qui s'opèrent à distance pour privilégier le tactile, l'égocentrique inconscient occulte tout autre sens pour ne privilégier que l'ouïe. D'où le fait qu'on dit d'eux qu'ils ne savent regarder qu'avec les oreilles pour ne plus savoir ouvrir les yeux. Une cécité par incapacité de voir les vérités, même sous leur nez. A croire même du casque auditif un ustensile indispensable pour les aider à retrouver la vue en occultant l'ouïe.  

 

                                                                     

                                      

                LA VUE             

Méfiez-vous des apparences, une phrase qu'on ne répètera jamais assez.

Imaginez-vous un soir au restaurant. Il y a tellement de monde que vous ne pouvez pas tout interpréter. Vous vous contenterez du minimum qui vous portera de l'intérêt, telle la physionomie du serveur. Plusieurs jours après je vous présente un ami qui s'écrit aussitôt en vous voyant.

- Mais je le connais, je l'ai vu l'autre soir au restaurant.

De cette remarque vous cherchez vite dans votre mémoire l'image de mon ami. Malheureusement vous ne la retrouvez pas. En effet, ce soir là votre cerveau a bien reçu les images perçues par tous les sens, mais il n'a placé en mémoire visible que celles que vous avez interprétées et dans la version que vous en avez faites. Tout le reste a fini dans le subconscient ( Mémoire des données perçues mais non interprétées pour rester subjectives dans la tête ). Alors mon ami va tenter de vous aider à en prendre conscience en vous donnant plus de détails aux choses, tel un pull vert, assis à votre droite etc, jusqu'à finalement parvenir à vous faire revenir en avant l'image de lui pour vous écrier.

 - Cà y est je vous vois maintenant !

 Vous avez bien l'image de lui dans votre écran de vision, tel que votre cerveau l'avait perçu ce soir là. Une image que vous aviez dans la tête mais impossible à se rappeler pour ne pas l'avoir placé dans la bonne mémoire, Alors qu'une fois fait vous vous souviendrez de lui à chaque rencontre et même du premier jour où vous l'avez rencontré.

Malgré un sens de l'observation, toutes les images perçues ne sont pas interprétées pour finir dans le subconscient. Des détails refoulés qui vous empêchent de voir les vérités en plus de vous jouer des tours. Une mémoire à très court terme pour ne pas permettre de souvenir. D'ailleurs arrive t-il souvent qu'en croisant une personne quelque chose vous dit que vous l'avez déjà vu quelque part. Cette chose est le subconscient, mais comme aussitôt vous cherchez dans votre mémoire visible, vous ne la trouvez pas. Vous assimilez cela à de l'intuition, alors que c'est un phénomène du à la subconscience. Mais que dire aussi des ancêtres qui n'avaient pas beaucoup de langage, sinon qu'ils ne m'étaient pas beaucoup de choses dans la mémoire vive et donc une inutilité d'avoir un gros cerveau. En effet, ce dernier, comme l'estomac, grossit qu'en rapport à ce que l'on lui donne à manger. Ne pouvant pas se rappeller concrètement les images pour rester subjectives, ils n'avaient guères de souvenir et ne pouvaient encore moins les reproduire. L'hominidé n'a pu donc commencer à créer et reproduire qu'à partir du moment où il a su développer un langage assez conséquent pour rentrer dans le détail des choses. Un travail plus intensif du cerveau qui le fit grossir en conséquence.

 

    

             LE GOUT                   

Le goût fait partie des sens de contact que le cerveau privilège. Comme le toucher il occulte la vue l'ouïe ou l'odorat. Qui n'a pas mangé des tripes pour leur saveur alors que l'odeur est d'une aversion première. Une répugnance vite oubliée aprés la dégustation. Une saveur reprenant le dessus pour occulter l'odorat et la vision.                 

 

 

 

 

             L'ODORAT 

 L'odorat, comme l'ouïe ou la vue, fait partie des sens qui opèrent à distance. S'il n'a aucune priorité sur les sens tactiles, que le goût pourrait prendre le dessus sur l'odorat, ce dernier occulterait quand même la vue. D'un site magnifique que vous ne pourriez plus rester à satisfaire votre vision si l'odeur est trop pestilentielle.

 

 

 

 

  Passer page suivante

 

 

 

 

 

 

 

 

 

4 votes. Moyenne 2.25 sur 5.

Commentaires (1)

1. S 05/10/2010

Dans le dernier paragraphe celui de l'odorat ce n'est pas plutot :
"L'odorat, comme l'ouie ou la vue, " ? ^^

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Translation in all  languages on the homepage - click the title to access.

Au niveau universel il n'existe qu'une seule réflexion qui porte le nom de raisonnement pour donner raison, car unique à permettre de déterminer les véritables causes vis à vis des effets ( Deviner le passé ), prédire les effets de part les causes ( Anticiper l'avenir ), rétablir la vraisemblance sur le présent par une vision réelle de soi et de l'autre ( Conscience de soi et empathie ), accéder au savoir ( La science ) et apporter une attitude raisonnable par ses morales ( Humanisme ).

Ce raisonnement s'appelle " la logique " et a la particularité d'être unique, invariable, cyclique, éternel et universel, pour être l'induction qui administre l'univers. Si vous voulez savoir comment tout fonctionne il n'y a que la logique qui pourra vous apporter les réponses.

Le terme de raison émane uniquement du mot raisonnement. Détenir la raison est donc l'obtention de la logique. Un mécanisme universel dont nous-mêmes en découlons pour n'avoir qu'un soi qui ne peut que le dépeindre. En conséquence il ne peut pas exister dans l'univers de plus haut degré d'intelligence, bien même extra terrestre, que celle qui l'administre, la logique absolue. Une induction qui atteste d'une seule vérité identique pour tous sans exception et qui par son caractère infini avait acquis le surnom d'immortalité. Toute nouvelle planète pourrait se créer, pendant que d'autres disparaîtront que le processus qui engendre ses transformations restera à tout jamais le même.

Atteindre donc l'immortalité ne signifiait pas l'impossibilité d'aucun trépas mais l'acquisition de la seule chose dans l'univers qui ne peut pas mourir, l'induction qui le gère, la logique.

Or, aucune espèce au monde ne peut détenir ce raisonnement à la naissance. Il prend en compte tous les détails que seule une espèce qui a su bien les nommer pourrait percevoir. La nôtre suite à l'acquisition d'un langage développé qui prenait en compte aussi des acceptions pour déterminer les attitudes et émotions ( Thèse sur les cinq sens : La vue ). Une intellection qui ne peut pas s'obtenir sans récupération de sa conscience de soi. En effet, si détenir la science sur quelque chose est détenir la vérité sur cette chose, le mot science est synonyme de vérité. Dans conscience de soi il signifie la détention de la vérité sur soi et dans inconscience le refoulement de cette dernière pour être remplacée par des versions imaginaires préférentielles, telles que je suis le plus beau le plus fort etc. Une inconscience qui porte aussi le nom de pensée occulte pour occulter les vérités.

Deviner la pensée d'autrui est voir la vérité sur l'autre et comme seule la logique accorde cet effet l'empathie est la capacité première qu'obtient une personne logique. Une vérité sur soi dont on a plus peur de voir, le courage de se regarder, pour acquérir le seul raisonnement qui n'est pas occulte. Le sixième sens n'existe pas pour n'être qu'un recouvrement de capacités naturelles dont on utilise plus de même manière qu'au début de sa vie.

Vous avez donc dans ce site l'ensemble de la science cognitive, connaissance sur l'ensemble de toutes les réflexions, les comparaisons entre elles confrontées dans des exemples simples de la vie quotidienne et tirés d'histoires vraies, la différence entre la vision logique et celle alogique, comment les différents empathiques s'y prennent pour se mettre à la place d'autrui, les bases pour le devenir. Comment utiliser la logique pour deviner le fonctionnement de l'univers et l'évolution des psyché chez l'hominidé depuis son arrivée sur Terre ( Thèse sur la logique universelle ). Des thèses qui abordent beaucoup de sujets variés pour expliquer aussi le mécanisme de la manipulation mentale, la différence entre la réflexion et la pensée, le tempérament et la personnalité, la dépression et ses remèdes, des exemples de déchiffrage du passé et application de l'altruisme pour l'élaboration d'une loi ou contredire une autre, un exemple de comparaison entre la psyché de l'hominidé et l'animal, une autre comparée à l'informatique etc. En définitif, toutes les bases qui vont vous permettre de situer votre réflexion vis à vis des autres et savoir comment l'émanciper vers plus d'excellence, tout en apprenant certaines attitudes à adopter selon les circonstances pour se sortir de l'embarras et comprendre pourquoi la vision de la logique était appelée aussi l'oeil qui voit tout. 


Si l'évidence est la définition du truisme, l'intelligence la faculté de voir l'évidence, alors seul l'altruisme représente la plus grande intelligence, la logique suprême.

Entrée dans le site 

 

 

 

 


Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×