PSYnergie, Annuaire de Psychologie

On ne peut pas être un vrai psychologue sans être un vrai empathique.

Si la réflexion naturelle était logique, capable de faire valoir la vérité et deviner les pensées, aucun système d'éducation n'aurait d'utilité à exister et encore moins ne serait pas justifiée l'ouverture d'école pour enseigner la psyché logique, la psychologie. Or, si tout cela est indispensable ce n'est que pour attester des déficiences mentales de la réflexion originelle dans ce sens.

 La psychologie est donc issue d'enseignements anciens apportés par les premiers empathiques qui avaient déjà su démontrer en leur temps une acuité d'une supériorité indéniable, notamment dans la connaissance du fonctionnement des différentes réflexions et raisonnements. Une perspicacité obligatoire pour comprendre d'où viennent les erreurs de jugement et y remédier par une éducation spéciale et des thérapies. Des remèdes aux maux des sociétés que seuls un analyste ou mieux un altruiste peuvent mettre en exergue. Le comportementalisme ne se limitant qu'à l'interprétation des attitudes, bien même utile d'en avoir été un bon pour prétendre à un niveau supérieur.

Malheureusement il y eut incompréhension de l'empathie pour ne la limiter qu'à une capacité de voir l'autre à travers soi et non le contraire. Une lecture des psychés qui ne résulterait que de la compassion, alors que cette dernière n'en est qu'un effet et un ressentiment des émotions qui lui est uniquement attribué alors qu'elle est commune à tous. Qui n'a jamais eu envie de pleurer ou rire an voyant l'autre dans ces états ? Un mimétisme refoulé mais toujours actif chez les égocentriques que les empathiques ont récupéré pour le développer.

L'empathie se répartit en trois raisonnements impossibles à obtenir sans s'admettre aux primes abords telle que la nature ou Dieu chez les croyants nous a fait. Un être à deux visages pour passer facilement d'une bonté première à de très grandes cruautés à la moindre peur incontrôlable. Des peurs malheureusement naturelles pour ne savoir réagir que vis à vis et occasionner tous les défauts, égoïsme, lâcheté, traitrise, jalousie etc. Les qualités ne résultant que de correction de carence naturelle. Une attitude qui répond au courage et non la peur. Sachant quand même du courage qu'il n'est pas une absence de la peur mais la maîtrise de celle-ci.

La vraie ambition est donc la bravoure de s'émanciper en affrontant sa propre vérité, si vilaine soit-elle, pour en saisir ce qui l'anime et comprendre le fonctionnement de la logique. Un recouvrement de soi accordant de même la récupération de son sens d'observation et de sa vision aérienne. Trois éléments essentiels pour opérer aux persipicacités et deviner les vérités. Aussi, quiconque se targuant de vous développer votre QE, quotient empathique ou émotionnel, sans prévaloir ces trois éléments est un charlatan.

Un vrai psychologue devrait être un empathique de type analyste aun minimum et c'est en cela que les cours de psychologie se contredisent. On ne pourrait pas insinuer de l'empathie un don intransmissible et en même temps croire son acquisition sur les bancs d'une école. D'ailleurs, le fait de faire des recherches comme Karl Roger où comme le voulait le gouvernement en Suisse dans ce sens démontre que les cours de psychologie d'aujourd'hui ont des lacunes dans ce sens. Un vrai empathique n'a pas besoin de prospecter pour comprendre le fonctionnement d'un raisonnement qu'il détient. Il suffit qu'il explique comment il raisonne et comment il a réussi à parvenir à ces stades d'évolutions pour aider les autres à faire de même.

Quand un altruiste observe une situation, il commence par l'interprétation des détails par son sens de l'observation et sa vision aérienne avant de comparer les résultats avec sa conscience de lui, ce qui diffère de la formation des psychologues. On leur enseigne un programme de correction de leur réflexion originelle pensant cela suffisant pour voir les vérités. Or, commencer par interpréter les choses avec l'égocentrisme n'est pas voir tous les détails, déficience du sens de l'observation, vision aérienne et conscience de soi et on ne peut pas corriger ce que l'on ne voit pas, bien même cet enseignement permettre une meilleure perception des choses que s'il 'nétait pas donné. Dans ce domaine l'élève ne peut pas surpasser le maître. D'ailleurs, alors que la logique devrait remettre tout le monde d'accord, beaucoup de psychologues et magistrats ne le sont pas et ont toujours une attitude égocentriques alors que leur comportement devrait correspondre au raisonnement qu'atteste leur diplôme. Ils ne devraient plus obéir à l'alogique pour le savoir contraire à tout bon sens. Leur seule autorité devant être la logique.

Une vraie éducation du raisonnement logique s'entamerait par l'éducation du courage, la maîtrise des peurs afin de récupérer sa conscience de soi. Une éducation qui n'a absolument rien à voir avec le fait de transmettre des données et demander à l'élève de bien les retenir, sachant qu'au pied du mur ce n'est que la réelle réflexion qui fait réagir les gens aux dépens des morales tant que la peur reste le moteur de la psyché ( Thèse sur les cinq réflexions ). Une première éducation qui devait s'ensuivre de deux autres, la voyance et la clairvoyance ( Thèse sur la logique universelle ) et qui ne devrait apporter qu'un seul type de raisonnement et de thérapies en résultant pour une logique qui est unique et invariable. Il ne pourrait pas donc exister de psychanalyse qui soit différente à de la psychologie ou autre, car la conscience de soi est la même pour tous, bien même l'inconscience, le paraître, laisserait croire en des différences ( Thèse sur la réflexion et la pensée ).

 

 

 

 

 

 

 

f

1 vote. Moyenne 2.00 sur 5.

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Translation in all  languages on the homepage - click the title to access.

Au niveau universel il n'existe qu'une seule réflexion qui porte le nom de raisonnement pour donner raison, car unique à permettre de déterminer les véritables causes vis à vis des effets ( Deviner le passé ), prédire les effets de part les causes ( Anticiper l'avenir ), rétablir la vraisemblance sur le présent par une vision réelle de soi et de l'autre ( Conscience de soi et empathie ), accéder au savoir ( La science ) et apporter une attitude raisonnable par ses morales ( Humanisme ).

Ce raisonnement s'appelle " la logique " et a la particularité d'être unique, invariable, cyclique, éternel et universel, pour être l'induction qui administre l'univers. Si vous voulez savoir comment tout fonctionne il n'y a que la logique qui pourra vous apporter les réponses.

Le terme de raison émane uniquement du mot raisonnement. Détenir la raison est donc l'obtention de la logique. Un mécanisme universel dont nous-mêmes en découlons pour n'avoir qu'un soi qui ne peut que le dépeindre. En conséquence il ne peut pas exister dans l'univers de plus haut degré d'intelligence, bien même extra terrestre, que celle qui l'administre, la logique absolue. Une induction qui atteste d'une seule vérité identique pour tous sans exception et qui par son caractère infini avait acquis le surnom d'immortalité. Toute nouvelle planète pourrait se créer, pendant que d'autres disparaîtront que le processus qui engendre ses transformations restera à tout jamais le même.

Atteindre donc l'immortalité ne signifiait pas l'impossibilité d'aucun trépas mais l'acquisition de la seule chose dans l'univers qui ne peut pas mourir, l'induction qui le gère, la logique.

Or, aucune espèce au monde ne peut détenir ce raisonnement à la naissance. Il prend en compte tous les détails que seule une espèce qui a su bien les nommer pourrait percevoir. La nôtre suite à l'acquisition d'un langage développé qui prenait en compte aussi des acceptions pour déterminer les attitudes et émotions ( Thèse sur les cinq sens : La vue ). Une intellection qui ne peut pas s'obtenir sans récupération de sa conscience de soi. En effet, si détenir la science sur quelque chose est détenir la vérité sur cette chose, le mot science est synonyme de vérité. Dans conscience de soi il signifie la détention de la vérité sur soi et dans inconscience le refoulement de cette dernière pour être remplacée par des versions imaginaires préférentielles, telles que je suis le plus beau le plus fort etc. Une inconscience qui porte aussi le nom de pensée occulte pour occulter les vérités.

Deviner la pensée d'autrui est voir la vérité sur l'autre et comme seule la logique accorde cet effet l'empathie est la capacité première qu'obtient une personne logique. Une vérité sur soi dont on a plus peur de voir, le courage de se regarder, pour acquérir le seul raisonnement qui n'est pas occulte. Le sixième sens n'existe pas pour n'être qu'un recouvrement de capacités naturelles dont on utilise plus de même manière qu'au début de sa vie.

Vous avez donc dans ce site l'ensemble de la science cognitive, connaissance sur l'ensemble de toutes les réflexions, les comparaisons entre elles confrontées dans des exemples simples de la vie quotidienne et tirés d'histoires vraies, la différence entre la vision logique et celle alogique, comment les différents empathiques s'y prennent pour se mettre à la place d'autrui, les bases pour le devenir. Comment utiliser la logique pour deviner le fonctionnement de l'univers et l'évolution des psyché chez l'hominidé depuis son arrivée sur Terre ( Thèse sur la logique universelle ). Des thèses qui abordent beaucoup de sujets variés pour expliquer aussi le mécanisme de la manipulation mentale, la différence entre la réflexion et la pensée, le tempérament et la personnalité, la dépression et ses remèdes, des exemples de déchiffrage du passé et application de l'altruisme pour l'élaboration d'une loi ou contredire une autre, un exemple de comparaison entre la psyché de l'hominidé et l'animal, une autre comparée à l'informatique etc. En définitif, toutes les bases qui vont vous permettre de situer votre réflexion vis à vis des autres et savoir comment l'émanciper vers plus d'excellence, tout en apprenant certaines attitudes à adopter selon les circonstances pour se sortir de l'embarras et comprendre pourquoi la vision de la logique était appelée aussi l'oeil qui voit tout. 


Si l'évidence est la définition du truisme, l'intelligence la faculté de voir l'évidence, alors seul l'altruisme représente la plus grande intelligence, la logique suprême.

Entrée dans le site 

 

 

 

 


Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×