PSYnergie, Annuaire de Psychologie

Voir les choses comme être un homme oiseau.

Si vous voulez passer pour un fou dites aux autres que vous vous imaginez toujours les situations vues de dessus comme les oiseaux les voient. Une perception des évènements d'un point de vue extérieur pour observer tout dans son ensemble plutôt de rester uniquement sous une influence verbale intérieure ( Thèse sur les cinq réflexions et St Thomas ). Pourtant cette vision aérienne qui consiste à regarder les points de vue d'au-delà de soi-même est une capacité naturelle.

Vous êtes en voiture pour vous rendre dans un nouvel endroit. Toutes les images perçues le sont à travers le pare-brise. A votre retour, je vous demande de me faire un plan du trajet pour me rendre au même endroit. Et là, au lieu de me dessiner les images telles que vous les avez réellement perçu à travers votre pare brise, vous me faites un plan d'ensemble vu de dessus. Une vision aérienne comme si vous aviez vu les choses comme les oiseaux les voient, alors que vous ne les avez jamais observé réellement ainsi. Une transposition d'un point de vue terrestre en une vision perçue du ciel. Une perception générale d'un autre point de vue que vous-même et cela inconsciemment pour avoir refoulé cette capacité au point de ne plus soupçonner son existence.

De ce premier constat on peut déjà rectifier la définition de l'égocentrisme. N'importe où vous lirez que les égocentriques ne savent voir les points de vue que vis à vis d'eux-mêmes ( Cours de psychologie ou psychiatrie : Un égocentrique ne peut pas tout voir et donc ne peut pas corriger des détails dont il n'a pas conscience à contrario du vrai empathique ). Cet exemple est là pour attester de cela.

Tout comme les autres animaux, l'hominidé détient aussi une capacité innée qui consiste à transposer les choses perçues à son niveau en un apperçu du ciel. La capacité de s'imaginer les choses d'un autre point de vue que soi-même, surtout en vision aérienne, sans cela ne pas pouvoir s'orienter. Une aptitude qui fait partie de la conscience de soi et donc une compétence que les animaux gardent pour ne jamais refoulé leur être. Ce qui explique déjà pourquoi, même sans carte ils peuvent migrer facilement sans s'égarer. Pourquoi il en était de même pour les premiers hominidés avant qu'ils développent leur langage ( Thèse sur la bascule de la conscience dans l'inconscience ). Une faculté que seul l'hominidé perd en devenant inconscient, mais qu'ils utilisent plus ou moins bien à leur insu pour s'orienter, mais une acuité que l'empathique récupère pour la développer et la déclencher quand bon lui-semble, notamment pour s'imaginer les points de vue vis à vis de son prochain où d'un point de vue général.

On ne voit mieux les choses que si on les observait d'un point de vue extérieur plutôt que de rester sous influence des propos. C'est grâce à cette vision aérienne que l'empathique peut extérioriser ces points de vue tout en vivant les situations de l'intérieur comme les autres. Il n'a pas besoin de se mettre en recul physiquement face aux évenements pour se contenter de la philosophie mentale ( Thèse sur les cinq réflexions ), jusqu'à pouvoir deviner la pensée d'une personne se trouvant sur l'autre versant d'une montagne, ne serait-ce que vis à vis des propos qu'il aurait tenu. La pensée d'une personne qui n'est pas en visu à contrario de la thèorie de St Thomas. D'ailleurs, ce fut grâce à cette compétence que les empathiques d'antan étaient surnommés des hommes oiseaux, les anges, ceux qui savent voir les choses du ciel, de l'au-delà pour ne pas avoir les mêmes visions des choses que ceux qui ne les perçoivent que d'un point de vue terrestre. Une supposition même d'une âme qui était capable de quitter le corps pour permettre cette vision aérienne, voire se transformer en volatile, le plus souvent un aigle, pour parfaire à la même réalisation. La naissance de la mythologie par incompréhension du fonctionnement d'une capacité naturelle jusqu'à l'attribuer à du surnaturel.

En effet, plusieurs témoignages de personnes qui se sont fait opérer attestent d'une sortie de l'âme du corps pour se voir du plafond sur la table d'opération avec tous les autres entrain de s'activer autour. Une supposition donc d'une mort imminente qui expliquerait cette séparation du corps et de l'esprit. Or il n'est en rien de cela. Tous les empathiques voient les choses continuellement ainsi pour avoir une vision aérienne consciente. L'opéré se fait juste un plan général de la situation comme il procède quand il fait un plan de trajet en voiture. Sauf que l'inconscient, ne doutant point qu'il détient cette capacité pour l'avoir refoulé, l'attribue à un phénomène surnaturel.

A vrai dire, cela ne peut intervenir qu'en état de semi-conscience. Un semi éveil suffisant pour ressentir son entourage par le toucher, l'odeur et l'ouïe, mais pas assez important pour ouvrir les yeux. Néanmoins des perceptions premières suffisantes pour comprendre ce qu'ils se passe autour de lui. Une situation inquiétante qui lui déclenche la vision aérienne à son insu et qui se sert des éléments percus par les autres sens pour les rassembler en une vision générale vue de dessus. Un phénomène qui se produit quand la personne commence à sortir d'un sommeil profond et non quand elle est entrain de mourir. Finissant donc de se réveiller il s'imagine qu'il allait mourir mais qu'au dernier moment son âme a quand même réintégré son corps pour lui redonner vie. 

Le surnaturel est une incompréhension du naturel, mais comme les égocentriques ne songent en leur réflexion que la seule et la meilleure ils attribuent systématiquement à toute autre capacité qui les dépasse un phénomène extraordinaire pour ne pas en saisir leur origine.

Finalement de prétendre avoir une vision aérienne n'est pas une folie mais une réalité. Une vérité sans laquelle on ne pourrait pas devenir intelligent car elle permet de se mettre à la place d'autrui pour deviner tous les points de vue d'autre part que de soi-même.

 

Page suivante.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

1 vote. Moyenne 5.00 sur 5.

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Translation in all  languages on the homepage - click the title to access.

Au niveau universel il n'existe qu'une seule réflexion qui porte le nom de raisonnement pour donner raison, car unique à permettre de déterminer les véritables causes vis à vis des effets ( Deviner le passé ), prédire les effets de part les causes ( Anticiper l'avenir ), rétablir la vraisemblance sur le présent par une vision réelle de soi et de l'autre ( Conscience de soi et empathie ), accéder au savoir ( La science ) et apporter une attitude raisonnable par ses morales ( Humanisme ).

Ce raisonnement s'appelle " la logique " et a la particularité d'être unique, invariable, cyclique, éternel et universel, pour être l'induction qui administre l'univers. Si vous voulez savoir comment tout fonctionne il n'y a que la logique qui pourra vous apporter les réponses.

Le terme de raison émane uniquement du mot raisonnement. Détenir la raison est donc l'obtention de la logique. Un mécanisme universel dont nous-mêmes en découlons pour n'avoir qu'un soi qui ne peut que le dépeindre. En conséquence il ne peut pas exister dans l'univers de plus haut degré d'intelligence, bien même extra terrestre, que celle qui l'administre, la logique absolue. Une induction qui atteste d'une seule vérité identique pour tous sans exception et qui par son caractère infini avait acquis le surnom d'immortalité. Toute nouvelle planète pourrait se créer, pendant que d'autres disparaîtront que le processus qui engendre ses transformations restera à tout jamais le même.

Atteindre donc l'immortalité ne signifiait pas l'impossibilité d'aucun trépas mais l'acquisition de la seule chose dans l'univers qui ne peut pas mourir, l'induction qui le gère, la logique.

Or, aucune espèce au monde ne peut détenir ce raisonnement à la naissance. Il prend en compte tous les détails que seule une espèce qui a su bien les nommer pourrait percevoir. La nôtre suite à l'acquisition d'un langage développé qui prenait en compte aussi des acceptions pour déterminer les attitudes et émotions ( Thèse sur les cinq sens : La vue ). Une intellection qui ne peut pas s'obtenir sans récupération de sa conscience de soi. En effet, si détenir la science sur quelque chose est détenir la vérité sur cette chose, le mot science est synonyme de vérité. Dans conscience de soi il signifie la détention de la vérité sur soi et dans inconscience le refoulement de cette dernière pour être remplacée par des versions imaginaires préférentielles, telles que je suis le plus beau le plus fort etc. Une inconscience qui porte aussi le nom de pensée occulte pour occulter les vérités.

Deviner la pensée d'autrui est voir la vérité sur l'autre et comme seule la logique accorde cet effet l'empathie est la capacité première qu'obtient une personne logique. Une vérité sur soi dont on a plus peur de voir, le courage de se regarder, pour acquérir le seul raisonnement qui n'est pas occulte. Le sixième sens n'existe pas pour n'être qu'un recouvrement de capacités naturelles dont on utilise plus de même manière qu'au début de sa vie.

Vous avez donc dans ce site l'ensemble de la science cognitive, connaissance sur l'ensemble de toutes les réflexions, les comparaisons entre elles confrontées dans des exemples simples de la vie quotidienne et tirés d'histoires vraies, la différence entre la vision logique et celle alogique, comment les différents empathiques s'y prennent pour se mettre à la place d'autrui, les bases pour le devenir. Comment utiliser la logique pour deviner le fonctionnement de l'univers et l'évolution des psyché chez l'hominidé depuis son arrivée sur Terre ( Thèse sur la logique universelle ). Des thèses qui abordent beaucoup de sujets variés pour expliquer aussi le mécanisme de la manipulation mentale, la différence entre la réflexion et la pensée, le tempérament et la personnalité, la dépression et ses remèdes, des exemples de déchiffrage du passé et application de l'altruisme pour l'élaboration d'une loi ou contredire une autre, un exemple de comparaison entre la psyché de l'hominidé et l'animal, une autre comparée à l'informatique etc. En définitif, toutes les bases qui vont vous permettre de situer votre réflexion vis à vis des autres et savoir comment l'émanciper vers plus d'excellence, tout en apprenant certaines attitudes à adopter selon les circonstances pour se sortir de l'embarras et comprendre pourquoi la vision de la logique était appelée aussi l'oeil qui voit tout. 


Si l'évidence est la définition du truisme, l'intelligence la faculté de voir l'évidence, alors seul l'altruisme représente la plus grande intelligence, la logique suprême.

Entrée dans le site 

 

 

 

 


Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×